Le trauma et ses mécanismes

Un traumatisme psychique est une blessure provoquée par un événement vécu comme une menace pour l’intégrité physique et/ou psychique. Il induit une peur intense, un sentiment d’impuissance et d’horreur. S’en suivent des réactions physiologiques et psychologiques qui tentent d’intégrer l’information, les émotions, les sensations, dans l’histoire de la personne.

Certaines réponses sont salutaires et transitoires, d’autres perdurent et se transforment de manière inadaptée et parfois pathologique.

Un même événement produira un vécu, et donc des réactions différentes d’une personne à l’autre. Voilà pourquoi on parlera d’événement traumatogène ou potentiellement traumatisant.

Un événement peut toucher la personne de manière directe ou indirecte, en tant que victime, témoin, ou proche. Il peut également impacter les personnes intervenant auprès des victimes et même le groupe social et la société en général.

Par ailleurs, d’autres paramètres tels que la durée, la répétition et l’intensité de l’événement influenceront également la réponse psychologique apportée. Il en sera de même en fonction de critères individuels tels que l’âge, le sexe, l’histoire et la structure de la personne.

Enfin, le contexte, le milieu, les réactions des proches, la qualité des soins sont autant de caractéristiques importantes.

Les effets d’un événement traumatogène peuvent se faire ressentir immédiatement, après quelques semaines voir des mois. Un événement déclencheur peut même réactiver un traumatisme vieux de plusieurs années et les dernières études tendent à démontrer qu’il est susceptible de se transmettre de génération en génération.